coulée


coulée

coulée [ kule ] n. f.
• 1611; de couler
1(1845) Action de jeter en moule. La coulée d'un métal. Surveiller la coulée. Masse de matière en fusion que l'on verse dans un moule. Trou de coulée.
2Action de s'écouler; son résultat. Une coulée de lave. flot. Coulée de boue, de neige.
3Sentier étroit par lequel le cerf gagne son réduit. Par ext. Petit chemin. « il y a des coulées tout le long des berges » (Bernanos). Coulée verte : promenade qui traverse une ville.
4Ton qui forme une tache dominante dans un tableau. Une coulée de bleu.

coulée nom féminin (de couler) Action de verser un métal en fusion dans un moule ou une lingotière. Masse de métal provenant d'une même élaboration. Orifice en forme de conduit, permettant au métal fondu d'atteindre l'empreinte du moule. Fait de s'écouler en parlant d'un liquide, d'une masse qui glisse ; ce qui s'écoule : Des coulées de neige. Couloir, petit sentier, chemin forestier tracés par les passages répétés du gibier. Action de verser du verre en fusion sur une table en fonte ; sortie du verre du four. ● coulée (expressions) nom féminin (de couler) Coulée de blocs, coulée de solifluxion périglaciaire particulièrement riche en blocs. Coulée boueuse, écoulement en masse, à l'état pâteux, de boue gorgée d'eau, sur des pentes raides (15° et plus). Coulée de lave, magma visqueux s'écoulant sur les pentes d'un volcan, lors d'une éruption. Coulée polaire ou arctique, invasion froide engendrée par l'extension vers les basses latitudes, du mouvement ondulatoire qui anime les vents d'ouest planétaires sur le plan horizontal. ● coulée (homonymes) nom féminin (de couler) coulé nom masculin couler verbe

coulée
n. f.
d1./d GEOL Terrain pâteux répandu en discordance sur d'autres terrains et solidifié par la suite. Coulée de lave, de boue.
d2./d METALL Action de couler un métal; masse de métal que l'on coule.

⇒COULÉE, subst. fém.
A.— Action de verser dans un moule une matière en fusion (acier, verre, etc.) :
1. Aussitôt après la coulée, le métal liquide [acier coulé] est comprimé dans la lingotière par une presse hydraulique; les soufflures et les scories viennent à la surface.
A. LEDIEU, E. CADIAT, Le Nouveau matériel naval, 1890, p. 84.
B.— 1. [En parlant d'un liquide, d'une masse pâteuse, en fusion] Le fait de s'écouler; ce qui s'écoule. C'était [la Seine] une belle, large, lente, longue coulée d'argent empourprée par places (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Endormeuse, 1889, p. 1168).
Coulée volcanique. Masse de lave qui s'échappe d'un volcan :
2. Le pays de Job était le Ledja, c'est-à-dire cette coulée de lave des monts Hauran, (...) dont les crevasses ont toujours servi de refuge aux gens hors la loi.
RENAN, Hist. du peuple d'Israël, t. 1, 1887, p. 338.
Coulée de neige. Masse de neige qui glisse sur une pente de montagne.
2. P. anal. et/ou au fig.
a) [En parlant d'une foule en mouvement] :
3. ... sur les planches de la promenade, qui borde la plage (...) c'était maintenant une coulée continue (...) foule élégante...
MAUPASSANT, Pierre et Jean, 1888, p. 366.
b) [En parlant du temps] Quatre heures après-midi (...) nous n'avons fait que sentir la lente coulée des minutes (GENEVOIX, Nuits de guerre, 1917, p. 56).
3. Domaines partic.
a) Terme de calligraphie. Écriture coulée, p. ell., coulée. Écriture penchée de droite à gauche, dont les lettres aux jambages parallèles sont liées entre elles. Anton. (écriture) anglaise :
4. Le chic peut se comparer au travail de ces maîtres d'écriture, doués (...) d'une bonne plume taillée pour l'anglaise ou la coulée...
BAUDELAIRE, Curiosités esthétiques, 1867, p. 111.
b) HORTIC. Greffe en coulée.
c) NATATION. Position allongée du nageur qui maintient sa tête sous l'eau.
d) PEINT. ,,Une coulée de rouge. Ton rouge formant une tache dominante dans une toile`` (HUGUES, Expressions d'atelier).
e) VÉN. Passage étroit dans la forêt suivi ou tracé par l'animal. Une coulée de cerf.
Prononc. et Orth. :[kule]. Ds Ac. depuis 1798. Étymol. et Hist. Cf. couler. Fréq. abs. littér. :292. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 74, b) 460; XXe s. : a) 537, b) 608.

coulée [kule] n. f.
ÉTYM. 1611; de couler.
1 a Action de jeter en moule. || La coulée d'un métal. || Coulée sous pression. || Coulée d'une cloche ( Fonderie). || Coulée du verre. || Surveiller la coulée.
Masse de matière en fusion que l'on verse dans un moule. || Trou de coulée. || Coulée de métal, d'acier, de verre.
b (Correspond à couler, II., 1.). || La coulée de la lessive.
2 Action de s'écouler; résultat de cette action. || Coulée de lave : masse de lave qui s'échappe d'un volcan. || Coulée volcanique. || Coulée linéaire (de lave fluide). || Coulée de neige : neige qui glisse sur la pente d'une montagne. Flot.
1 Une nuit de la douzième année, l'inondation périodique noie le bétail, emporte les habitations. Soutenant sa femme, conduisant deux de ses enfants, portant le troisième, il s'enfuit dans la coulée de la boue primordiale (…) À peine s'est-il redressé dans la nuit emplie par le fracas gluant, qu'un arbre arraché l'assomme. L'épais torrent le jette sur un rocher (…)
Malraux, la Métamorphose des dieux, p. 16.
Par métaphore ou fig. Ce qui s'écoule.
2 (…) sur les planches de la promenade, qui borde la plage (…) c'était maintenant une coulée continue (…) foule élégante (…)
Maupassant, Pierre et Jean, 1888, p. 366, in T. L. F.
3 Il possédait un joli visage un peu rond, un peu mou, aux yeux pâles et paresseux, à la chevelure blonde, bouclée, lumineuse, avec des coulées rousses sur les tempes.
H. Troyat, le Vivier, p. 53.
3 Chasse. Sentier étroit par lequel le cerf gagne son réduit. Par ext. Faux chemins que les animaux tracent sous bois. || Se glisser dans une coulée.
4 Je retrouverai le collet, nom de Dieu ! cria soudain le maire d'une voix tonnante. Oui, nous descendrons le cours de la rivière avec ces Messieurs du Parquet — il y a des coulées tout le long des berges, un nigaud a voulu peut-être tendre aux loutres, les gens sont si bêtes !
Bernanos, Monsieur Ouine, p. 62.
Coulée verte : promenade qui traverse une ville, aménagée en chemin de verdure.
4 Techn. a En calligraphie, Écriture penchée, dont toutes les lettres sont liées, et dont les jambages sont parallèles.
b Peint. Ton qui forme une tache dominante dans un tableau. || Une coulée de jaune.
c Cout. || Point de coulée.
HOM. Coulé.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coulée — COULÉE. s. f. Terme d Écriture. Caractère d écriture penché, dont toutes les lettres se tieunent, et qu on appelle Coulée, distinguée de la Ronde. Il est aussi adjectif fémin. Une écriture coulée …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coulee — deep ravine, seasonally flooded, 1804, a N.Amer. word, originally in areas explored by French trappers, from Fr. coulée flow (17c.), from fem. pp. of couler to flow, from L. colare to filter, strain …   Etymology dictionary

  • coulee — [ko͞o′lē] n. [Fr coulée < couler, to flow < L colare, to strain: see COLANDER] 1. a stream of molten lava or a sheet of solidified lava ☆ 2. Northwest a deep gulch or ravine, usually dry in summer …   English World dictionary

  • Coulee — Cou lee (k?? l? ), n. [F. coul[ e]e, fr. couler to run or flow.] A stream; (Geol.) a stream of lava. Also, in the Western United States, the bed of a stream, even if dry, when deep and having inclined sides; distinguished from a ca[ n]on, which… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Coulée — (fr., spr. Kuleh), eine französische Schreibschrift, deren Züge nach rechts geneigt liegen, s. Schrift …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Coulée — Coulée, liegende Schreibschrift der Franzosen …   Herders Conversations-Lexikon

  • Coulee — For unskilled laborers from Asia in the 1800s, see Coolie. An upwards view of section of the wall protruding to the canyon. There is a marsh in the foreground …   Wikipedia

  • Coulée — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Coulée de lave, épanchement de laves issue d un volcan ou d une fissure en contexte volcanique ; Coulée pyroclastique, phénomène d avalanche composée …   Wikipédia en Français

  • coulée — (kou lée) s. f. 1°   Action de couler. La coulée d une lessive. La coulée des laves d un volcan. 2°   Opération du coulage d un métal.    Flot de lave, de métal ou de verre à l état de fusion. •   Il paraît que ces déjections [du Vésuve] n… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • coulée — nf. ; action de couler, pression, (d un pressoir à huile, vin blanc ou rosé, cidre...) ; passage à l alambic ; glissement de terre, de lave, de boue, de neige ; avalanche ; coulée de lessive : KOLÂ nf. (Albanais.001, Annecy, Cordon.083, Giettaz,… …   Dictionnaire Français-Savoyard


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.